Le manque de sommeil augmente les risques d’obésité et de diabète

Je vous avais parlé dans mon tout premier article du fait que le sommeil était vital à notre santé. Je voudrais ici aller un peu plus loin dans la réflexion des conséquences de la restriction de sommeil et en particulier sur le lien qu’entretient cette privation de sommeil avec la prise de poids.

Lire la suite

Pourquoi rêvons-nous?

Creative thinkingSaviez-vous que vous passez en moyenne un tiers de votre vie à dormir, soit plus de 20 ans. Plus de 5 années seront consacrées à rêver. Malgré son omniprésence dans notre vie le sommeil reste le grand mystère des neurosciences modernes.

Lire la suite

Les 7 signes du manque de sommeil

Notre société nous impose un rythme de vie parfois effréné. Notre vie au travail est souvent dictée par la performance et la productivité. A la maison, nous sommes sollicités par de multiples distractions (soirées, TV, internet, jeux…). Nous rognons souvent sur nos heures de sommeil pour assouvir toutes ces activités. En 50 ans, le temps consacré à notre sommeil a diminué de 1 h 30, selon un sondage réalisé par BVA pour l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV). Une dette de sommeil peut donc très vite s’installer dans notre vie et engendrer des conséquences désastreuses sur notre santé.

Lire la suite

La lumière, un remède contre la fatigue

Savez-vous que la lumière du jour est un facteur important qui influe sur notre sommeil la nuit et sur nos performances le jour. Cette lumière agit directement sur notre cerveau par l’intermédiaire de la rétine qui transfère les informations lumineuses vers l’hypothalamus qui contient notre « horloge biologique » appelé de façon barbare par les scientifiques le noyau suprachiasmatique. Lire la suite

Et si se faire bercer était le remède contre l’insomnie

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il était si facile de s’endormir dans un hamac, un rocking chair ou même dans un train. Pourquoi est-il plus facile d’endormir un bébé en le berçant ? Bien que nous soyons tous convaincu des effets bénéfiques du bercement sur l’endormissement, les explications scientifiques restaient jusqu’à lors inconnues. Lire la suite

Dormir ou ne pas dormir ? telle est la question…

De nos jours, le rythme de nos vies est effréné de part la multitude de nos activités. Le temps est devenu ce qui nous est le plus précieux et nous ne voulons pas le brader trop facilement. Nous en arrivons presque à rêver qu’un jour, la science nous permettra de ne dormir qu’une à deux heures tout en restant en pleine forme. A croire que dormir est devenu contradictoire avec le fait de vivre et de profiter de la vie. Lire la suite

Que se passe-t-il dans notre corps lorsque l’on dort?

Comment s’endort-on?

Savez-vous ce qu’il se passe dans votre cerveau lorsque nous nous endormons? Je viens de retrouver un petit article que j’avais écrit pour le magasine « La Recherche » il y a quelques années et je souhaitais vous le faire partager:

« Éveil ou sommeil dépend de l’état d’équilibre entre deux systèmes concurrents : les neurones responsables de la genèse et du maintien du sommeil (localisés dans une région à la base du cerveau), et les zones cérébrales exclusivement actives pendant l’éveil, plus dispersées. Quand l’équilibre bascule en faveur des neurones du sommeil, ces derniers inhibent les centres de l’éveil. Deux mécanismes, qui pourraient d’ailleurs fonctionner en parallèle, expliqueraient le changement d’équilibre en faveur du sommeil. Le premier repose sur l’alternance du jour et de la nuit, le rythme circadien. Les neurones du sommeil sont en effet en relation directe avec les cellules de la rétine, sensibles à la lumière. Le second mécanisme s’appuie sur l’action de substances dites « hypnogènes », qui s’accumuleraient durant l’éveil et stimuleraient peu à peu les neurones du sommeil. De plus, la baisse d’activité des cinq sens au coucher réduirait celle des neurones de l’éveil et favoriserait l’activation des neurones du sommeil. »

Comment s’endort-on ? La Recherche. N°371.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager en cliquant sur les liens des réseaux sociaux à gauche. Merci !!! 

Dormir est un besoin fondamental pour notre santé

Le sommeil est un état ancestral qui répond à un besoin universel physiologique. Il est devenu une priorité de santé publique et sa gestion a de profondes implications sociales et économiques.

Selon de récentes enquêtes épidémiologiques, près de 30% de la population française souffrent de problèmes de sommeil1. Les conséquences négatives sur la santé de la dette de sommeil et des troubles du sommeil sont énormes. La privation de sommeil chronique volontaire est la cause la plus fréquente des troubles du sommeil, entrainant en particulier une somnolence diurne excessive. Cette privation de sommeil chronique est la plupart du temps motivée par des facteurs sociaux et économiques.

La privation de sommeil est fréquente et assumée par nos cultures contemporaines, et pourtant le prix à payer pour l’individu et la société n’est que peu analysé. Les effets cumulatifs de la dette de sommeil et des troubles du sommeil ont été associés à un large éventail de conséquences néfastes sur la santé, y compris un risque accru d’hypertension artérielle, de diabète, d’obésité, de dépression, de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral2,3.

(1) Chan-Chee C, et al., (2011). Rev Epidemiol Sante Publique. 59(6):409-22; (2) Spiegel K, et al., (2005). J Appl Physiol 99:2008-2019; (3) Koren D, et al., (2011). Diabetes Care 34:2442-2447.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager en cliquant sur les liens des réseaux sociaux à gauche. Merci !!!