Comment narguer l’alarme de son réveil tous les matins ?

8 réflexions sur « Comment narguer l’alarme de son réveil tous les matins ? »

  1. Bonjour Thierry et merci pour cet article intéressant !

    je rejoins Christopher et Julien sur les systèmes ou applications qui permettraient de disposer d’informations sur notre sommeil. Est-ce que tu as prévu d’écrire un article sur ce sujet ? En ce qui me concerne, je suis très intéressé 🙂

    Sinon, je trouve stressante l’idée de devoir mettre une alarme le soir avant d’aller me coucher. Cela me mettrait une pression : « vite, vite, il faut bientôt aller se coucher, sinon je ne vais pas assez dormir ! ». J’ai une préférence pour un de tes autres conseils plus naturel : celui d’aller me coucher lorsque je commence à bailler.

    Mais j’imagine que chacun appliquera le ou les conseils qui lui conviennent le mieux.

    Merci et à bientôt !

    Sandrino

  2. Bonjour, merci pour le partage! c’est vraiment surprenant de lire en détail tout ce qui concerne ce domaine et de connaître à travers un calcul détaillé comment ça marche. Pour mon cas, je n’aime pas beaucoup utiliser le réveil parce que ça me fait sursauter du lit et j’ai l’impression à chaque fois que mon cœur va lâcher alors que si j’en utilise pas je suis incapable de me réveiller toute seule. C’est en lisant votre article seulement que j’apprends qu’il est possible de calculer le temps de sommeil qui nous est adapté pour pouvoir se réveiller tout seul sans réveil.

  3. Salut Thierry!

    Je me souviens de la méthode de ma grand mère pour calculer mes cycles: 1) boire avant d’aller au lit. 2) regarder et noter l’heure 3) dormir et noter l’heure lorsque l’envie d’aller pisser me réveille.

    Fonctionne plutôt bien, si réalisé plusieurs fois.

    Question: est-ce que les applications du genre « sleep cycle » permettent de mesurer la qualité du sommeil? Ou ton calcul est recommandé?

    Salutation!

  4. Super article !

    Ton calcul est très intéressant. Et je suis heureux de voir que j’ai un bon pourcentage 🙂

    Petite question : ne peut-on pas simplement utiliser ces bracelets connectés qui nous donnent toutes les statistiques nécessaires ? Ou penses-tu que leur efficacité est trop limitée encore ?

    Il est rare de lire des articles qui rentrent en profondeur dans le sujet sans juste balancer quelques conseils trouvés sur Google. Bravo 🙂

    Merci encore et à bientôt !

    • Merci Christopher pour ton message. Ca fait plaisir de voir que l’on apprécie le travail réalisé ;-). En effet, j’essaie d’apporter dans chacun de mes articles une vraie valeur ajoutée que l’on ne retrouve pas ailleurs sur les sites de sommeil.
      Pour ce qui est des bracelets connectés, ils sont effectivement très utiles pour évaluer grossièrement la qualité de nos nuits. Ces systèmes ne sont cependant que des actimètres plus ou moins précis et ils sont bien loin de prédire les stades de sommeil. Il n’en demeure pas moins que ces montres altimètres sont très utiles pour déterminer la durée de ses cycles et peut donc nous aider à trouver l’heure idéale du coucher. Mais encore une fois, pour que la technique évoquée dans l’article fonctionne, il est impératif d’aller se coucher à la même heure pendant 1 semaine afin de stabiliser ses rythmes puis d’adapter l’horaire du coucher les semaines suivantes. En conservant une bonne hygiène de sommeil bien-sûr !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.