Les nouvelles technologies : ennemies numéro 1 de notre sommeil ?

sommeil

Le développement constant des technologies nous apporte sans cesse de nouveaux moyens d’aller plus vite, d’être plus efficace et d’accélérer nos  communications. Mais comme toute bonne chose, il ne faut pas en abuser à moins d’en subir les effets néfastes sur votre santé et en particulier sur votre sommeil. Dans cette article, je voudrais partager avec vous les conseils de Sandra du blog Matelas Info.

Sandra a longtemps souffert d’insomnies durant ses jeunes années et elle s’est intéressée petit à petit au sommeil et à la literie. Après des mois de recherche pour trouver un nouveau matelas en 2015, elle a décidé de créer son blog personnel sur cette thématique. Elle rédige donc des articles sur matelas info en essayant de donner des informations claires sur le sommeil en général et plus particulièrement sur les matelas. Dans les lignes qui suivent je lui laisse la plume.

En 1999, tout le monde craignait un bug informatique planétaire pour le passage à l’an 2000. Aujourd´hui tout le monde a peur que son smartphone n’ait plus de batterie. Il faut toujours être connecté et joignable, au travail comme à la maison, en semaine comme en week-end. Des nouvelles technologies (l’ordinateur sur son lieu de travail) nous sommes passés à un individualisme technologique indéniable avec l’apparition des smartphones et de l’Internet portable. Nous avons du mal à nous séparer de nos écrans qui nous suivent jusque dans notre chambre à coucher et cela se reflète forcément sur la qualité de notre sommeil.

L’avènement d’Internet et du numérique

Le web a été créé en 1990 au CERN (Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire) mais c’est plutôt depuis les années 2000 et grâce à la démocratisation du haut-débit qu’Internet est vraiment ancré dans nos vies. Dans nos maisons, cette technologie a peu à peu envahi notre chambre depuis l’apparition des smartphones, des liseuses et des écrans portables. Consulter ses emails ou surfer sur Facebook avant de s’endormir est devenu en quelques années un passage quasi-obligé pour la plupart d’entre nous. Nos enfants ont des téléphones portables, nos grands-parents ont des tablettes et la sortie du dernier IPhone est attendue comme le Messie… ou presque. Etre connecté au réseau n’a jamais été aussi facile et toutes les strates de la société sont concernées. Ce qui ressemble à une habitude banale a pourtant des effets néfastes sur notre temps de repos.

Pourquoi et comment notre sommeil est-il perturbé ?

Tout d’abord, cette lumière bleue artificielle qui émane des écrans est un puissant stimulant et tend à réduire notre envie de dormir, ce qui peut endommager notre cycle de sommeil et ainsi affecter notre santé. Elle aurait également un impact sur notre humeur en supprimant la mélatonine indispensable à la bonne qualité de notre sommeil. Qu’est-ce-que la mélatonine ? « Dénommée hormone du sommeil, elle est surtout connue comme étant l’hormone centrale de régulation des rythmes chrono-biologiques en étant synthétisée surtout la nuit. Elle régule de nombreuses sécrétions hormonales, chez l’humain et chez tous les mammifères. » (Source : Wikipédia)

En outre, l’usage des objets connectés nous fait perdre la notion du temps. Il peut allonger notre temps d’éveil et a fortiori diminuer notre temps global de sommeil. Le cycle circadien, c’est-à-dire le rythme biologique de 24 heures dont le rythme veille-sommeil, sera alors décalé et va perturber notre horloge biologique naturelle. Vous y penserez la prochaine fois que vous voudrez regarder encore un épisode de votre série préférée !

Enfin, des réveils nocturnes peuvent être causés si notre téléphone sonne. Un français sur 4 ne mettrait d’ailleurs pas son téléphone en mode silencieux avant de dormir, rendant d’autant plus probable un réveil en pleine nuit. Si cela vous est déjà arrivé, vous savez à quel point il est difficile de retrouver son sommeil.

sommeil

La qualité et la quantité du sommeil semblent donc intimement liées à l’utilisation, ou non, des nouvelles technologies avant de s’endormir et de nouvelles études scientifiques tentent à prouver ce rapport.

Que disent les chiffres ?

Selon une étude du Lighting Research Center relayée sur le site Atlantico, il semble que :

  • 25% des gens ne mettent pas leur smartphone en mode silencieux la nuit.
  • 10% des personnes affirment être souvent réveillées par un SMS, un email ou un appel.
  • 95% des 18-29 ans utilisent leur smartphone avant d’aller se coucher.
  • 60% des personnes interrogées ont des difficultés d’endormissement.

Non seulement la lumière (artificielle) nous maintient en éveil plus longtemps et retarde notre heure de coucher, mais notre cerveau est aussi stimulé par les informations et images reçues par les écrans. Ce  cercle vicieux amène alors son lot de fatigue et toutes les complications qui y sont liées (baisse de performance, irritabilité, stress, etc…). Heureusement il est possible d’y remédier !

Quelles sont les solutions ?

Bannissez ordinateur, smartphone et écrans de toutes sortes de votre chambre et évitez toute lumière artificielle avant de vous mettre au lit. Vérifier vos emails ou regarder la télévision ne vous aidera pas à mieux dormir.

Certaines applications pour smartphones et tablettes proposent déjà un filtre réduisant les émissions de couleur bleue des appareils. Certains spécialistes préconisent que les fabricants de portables inventent un « mode sommeil » (comme il existe le « mode avion ») afin de baisser la luminosité de nos écrans.

Si cela ne suffit pas et pour les cas les plus extrêmes, sachez qu’Il existe des centres de désintoxication d’Internet et des séjours de « digital detox », nouvelle tendance  pour prendre conscience de sa dépendance aux nouvelles technologies et y remédier. Née dans la Sillicon Valley, la désintoxication digitale a vu le jour en réaction à l’hyper-connexion et aux usages non-stop d’Internet. Elle vise purement et simplement à se couper de toute source Internet et de ses objets connectés pendant une durée déterminée.

L’Institut national du sommeil et de la vigilance a d’ailleurs bien compris les risques des nouvelles technologies sur notre sommeil et mettra cette thématique en avant lors de la 16ème journée du sommeil le 18 mars 2016. Ce jour-là, il sera ainsi possible de s’informer et de se sensibiliser quant aux troubles du sommeil dans plus de 40 villes françaises. Il n’est jamais trop tard pour mieux dormir!

Etes-vous dépendant de votre smartphone ? Le consultez-vous avant de vous endormir ? Dormez-vous avec ? N’hésitez pas à donner vos astuces pour un bon sommeil en commentaires.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager en cliquant sur les liens des réseaux sociaux à gauche. Merci !!!