Près de 25% de la population se plaint d’insomnie, et nombreux sont celles et ceux souffrent de somnolence dans la journée. L’environnement joue un rôle majeur dans la qualité de notre sommeil. Cela peut être une température trop haute ou trop basse, une lumière trop intense, ou encore des nuisances sonores qui perturbe notre sommeil. Et qu’en est-il de notre literie ? Tout le monde sait qu’un bon sommeil dépend également de la qualité de notre literie. Pourtant, nombreux sont celles et ceux qui ont avoué dormir sur un oreiller datant d’une autre décennie ou avec une couette aplatie et dégonflée par les années. Un élément important de notre literie est l’oreiller.

Mais choisir un oreiller adapté à ses besoins peut souvent être perçu comme un parcours semé d’embûches. Comment se retrouver dans la multitude de choix que propose le marché actuel ? Nous vous donnons ici quelques conseils !

1. Rectangulaire ou carré : comment bien choisir son oreiller ?

Si en France et aux Pays-Bas la norme est aux oreillers carrés, ce n’est pas le cas dans les pays anglo-saxons ou asiatiques, où ce format est réservé aux coussins décoratifs. Dans ces pays, les oreillers rectangulaires sont majoritaires car ils présentent des avantages non négligeables.

Un gain de place et une optimisation de la position de sommeil

L’inconvénient principal de l’oreiller au format carré, c’est qu’une partie de sa surface n’est pas utilisée. Elle incite même à se placer sur la partie inférieure de l’oreiller et ainsi de parfois faire dépasser ses pieds au bout du lit. Pour pallier cela, le réflexe humain est parfois de plier l’oreiller, ce qui peut causer ou renforcer des problèmes de dos. L’oreiller rectangulaire, lui, présente l’avantage de prendre moins de place dans le lit, et toute sa surface peut être optimisée pour un meilleur confort.

Un meilleur maintien

La surface de contact est également plus large avec un oreiller rectangulaire (70 cm contre 60 cm pour un oreiller carré), ce qui assure, même si on bouge beaucoup, de garder la tête maintenue pendant la nuit.

Un garnissage qui reste en place

Le déplacement du garnissage situé à l’intérieur de l’oreiller est également un facteur à prendre en compte. Avec un oreiller rectangulaire, la matière dispose de moins de place que dans l’oreiller carré pour se déplacer. Cela signifie que la matière va plus facilement rester en place et ne va pas s’éparpiller dans les extrémités de l’oreiller. Le soutien et le confort restent donc constants tout au long de la nuit.

2. Et si vous avez le sommeil douloureux ?

Si votre dos est en compote avant même que vous ne vous soyez levé(e), ne cherchez pas plus loin ! Le coupable est probablement votre oreiller. Si celui-ci n’est pas adapté, vos cervicales, votre nuque et vos vertèbres seront les premières à souffrir. Un soutien sans faille de vos cervicales est notamment nécessaire en cas d’arthrose cervicale ou de mal de dos chronique.

Un oreiller ergonomique et personnalisable qui va soutenir les cervicales, comme celui de Wopilo, pourra venir remédier à ces maux.

 

3. Bien choisir sa couette

Le choix d’une couette est tout aussi important que le choix de l’oreiller. Voici quelques points qui vous aideront à y voir plus clair.

Le garnissage

Le choix d’une couette est tout aussi important que le choix de l’oreiller. Voici quelques points qui vous aideront à y voir plus clair.

  • Le garnissage naturel en duvet ou plume permet à la couette de bénéficier d’un très bon gonflant et est associé à un produit haut de gamme. Les couettes naturelles présentent de véritables qualités isothermiques été comme hiver, elles sont également très douces, et durent plusieurs années sans aucun problème. En revanche, elles nécessitent un nettoyage à sec à faire de façon régulière.
  • Le garnissage synthétique en microfibres possède quant à lui l’avantage d’être hypoallergénique et facile d’entretien. Les couettes synthétiques sont souvent moins onéreuses.

Le grammage

Le grammage vous permet d’avoir une indication sur le gonflant ainsi que sur la chaleur de la couette. Il s’agit du poids du garnissage de la couette, en gramme par mètre carré (g/m²). En général, le grammage varie de 175 g/m² pour une couette d’été, à 500 g/m² pour une couette d’hiver.
Logiquement en été, nous privilégions les couettes légères et fines qui permettent de bien laisser le corps respirer et de réguler sa température. On peut aussi choisir de dormir sans couette, avec juste un drap.

En hiver, une couette plus lourde permettra de dormir au chaud. Un grammage de plus de 300 g/m² sera idéal pour cette saison.
Il existe également des couettes 4 saisons. Le principe est de relier 2 couettes par un système d’attaches : 1 couette légère pour l’été, une couette plus chaude pour la mi-saison. Ensemble, elles forment la couette parfaite pour les rudes températures de l’hiver.

La finition (ou le “piquage”)

Le piquage de la couette permet de maintenir le garnissage en place afin d’éviter la perte de chaleur pendant la nuit.

Il existe plusieurs types de piquage :

  • Les piquages longitudinaux qui sont fréquents et qui forment des lignes
  • Les piquages à capitons qui renforcent le gonflant de la couette
  • Les piquages en vagues ou trapèzes, à carreaux ou losanges qui permettent un excellent maintien du garnissage.

L’enveloppe

La matière de l’enveloppe est un élément à ne pas négliger car elle a un impact sur le confort. Le coton est la matière la plus traditionnelle : douce et confortable. On trouve également de plus en plus d’enveloppes en soie. Le tissage de l’enveloppe est également important, plus le nombre de fils par mètre carré est élevé, plus le tissage est serré et de bonne qualité. Un tissage serré est un signe de résistance et de douceur.

Le traitement

De nos jours, les couettes peuvent bénéficier de traitements anti-acariens. Pour les personnes allergiques, la composition synthétique – hypoallergénique – reste une valeur sûre.

    Conclusion

    De nombreuses raisons peuvent expliquer la mauvaise qualité du sommeil. L’une d’entre elle peut être votre literie elle-même. Pensez donc à bien évaluer en particulier le soutien de votre oreiller et de votre matelas. Une couette adaptée à la saison évitera également les variations de température au cours de la nuit. Nous passons environ 1/3 de notre vie à dormir, alors prendre soin de sa literie c’est aussi prendre soin de nous, Ne croyez-vous pas ?

    SI CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ OU QUE VOUS CONNAISSEZ QUELQU’UN QUE CELA POURRAIT INTÉRESSER, PARTAGEZ LE…