Les 7 signes du manque de sommeil

Notre société nous impose un rythme de vie parfois effréné. Notre vie au travail est souvent dictée par la performance et la productivité. A la maison, nous sommes sollicités par de multiples distractions (soirées, TV, internet, jeux…). Nous rognons souvent sur nos heures de sommeil pour assouvir toutes ces activités. En 50 ans, le temps consacré à notre sommeil a diminué de 1 h 30, selon un sondage réalisé par BVA pour l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV). Une dette de sommeil peut donc très vite s’installer dans notre vie et engendrer des conséquences désastreuses sur notre santé.

Ci-dessous, le graphique présente la répartition du nombre d’heures de sommeil par nuit en semaine (bleu) et weekend (rouge), recensé en 2009.

La dette de sommeil peut se repérer par divers symptômes qui vont affecter aussi bien notre corps que notre esprit.

1. Trouble de l’humeur et augmentation des états de stress

Nous avons tous déjà connu des journées où notre seuil de tolérance était drastiquement diminué à cause d’un réveil difficile. Faire face à des problèmes et défis du quotidien est parfois difficile lorsque nous sommes privés de sommeil. Une grève dans les transports, des bouchons aux heures de pointes ou la simple gestion d’un imprévu peuvent devenir très stressants. Notre humeur va donc être altérée. Des sentiments de tristesse, de pessimisme et d’anxiété peuvent alors surgir sournoisement. Les privations de sommeil vont également favoriser et aggraver des états dépressifs. Ces premiers symptômes sont donc à prendre en compte car le stress lui-même va augmenter les troubles du sommeil. Un cercle vicieux peut alors s’installer.

2. Troubles de la concentration

Les difficultés à se concentrer sont assez habituelles dans des situations de privation de sommeil. La vigilance et l’attention diminuent. Les temps de réactions s’allongent, augmentant les risques d’accidents. Les privations de sommeil ont été mises en cause dans de grandes catastrophes industrielles célèbres tels que l’explosion de la navette spatiale Challenger, l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl, le naufrage du pétrolier Exxon Valdez.

3. Troubles de la mémoire

Les liens que le sommeil entretient avec le renforcement de certaine mémoire n’est plus à démontrer. De nombreuse recherches ont démontré que le sommeil contribuait à la consolidation de nouveaux apprentissages. Pendant le sommeil, les informations enregistrées pendant la journée sont rejouées permettant leurs consolidations sur le long terme. La veille d’un examen, Il est donc conseillé de bien dormir afin de mieux mémoriser les informations acquises durant les révisions. Toutes ces capacités vont donc être altérées dans des conditions de privation de sommeil.

4. Problème dans la prise de décision 

La privation de sommeil peut perturber certaines prises de décisions, ce qui peut engendrer des conséquences dramatiques. C’est l’exemple typique d’une personne privée de sommeil assis à une table de jeu de Casino qui va va prendre des décisions risquées et souvent tout perdre. L’espérence de la récompense surpassera alors le raisonnement. De plis, sans sommeil, il n’est pas rare que des personnes agissent de manière agressive dans l’espoir d’atteindre à court terme des gains. Afin d’évaluer correctement un risque quel qu’il soit, il est donc préférable d’être bien reposé.

5. Augmentation de l’appétit

Il est évident que plus longtemps nous restons éveillés, plus nous serons susceptibles de céder à toute sorte de fringales. Mais le manque de sommeil lui-même stimule la sensation de faim. En effet, l’estomac va augmenter sa production de ghréline, une hormone qui stimule l’appétit. En parallèle, nos cellules graisseuses vont sécréter moins de leptine qui représente l’hormone de la satiété. Une privation chronique de sommeil va donc perturber la régulation de ces hormones et favoriser l’obésité. Des études ont montré que la privation de sommeil doublait les risques d’obésité. En définitive, bien dormir est un élément clé à prendre en compte si on veut perdre du poids.

6. Troubles de la motricité

Le manque de sommeil peut perturber notre motricité. Il est souvent difficile de conserver le niveau de dextérité que nous avons habituellement après une bonne nuit de sommeil. Nos réflexes sont souvent diminués, affectant la rapidité et la précision de nos gestes. Des troubles de l’élocution peuvent également apparaitre, rendant la communication difficile.

7. Trouble de la vision

Les problèmes de vision dus au manque de sommeil augmentent les chances de toutes sortes de mésaventures, comme les chutes, accidents de voiture ou accidents au travail. Selon la dette de sommeil, les mises au point visuelles peuvent être altérées. La détection des images périphériques deviennent de plus en plus difficiles. Il arrive parfois que des distorsions visuelles apparaissent voir même des hallucinations.

En conclusion, les signes d’un manque de sommeil ne sont pas à minimiser. L’accumulation d’une dette de sommeil peut avoir des effets directs sur notre  santé. Une altération du métabolisme du glucose peut apparaitre, augmentant les facteurs de risques du diabète de type 2. Les diabétiques eux-même souffrant d’un manque de sommeil deviennent moins sensibles à l’insuline. La régulation de leur glycémie devient alors plus difficile. La privation de sommeil peut également augmenter les risques d’hypertension artérielle et diminuer l’efficacité de notre système immunitaire. Il n’est pas rare de constater que les personnes en manque de sommeil tombent plus souvent malade.

Alors si vous voulez rester efficaces et performants tout en restant zen. Si vous voulez perdre du poids ou rester mince. Ou si vous voulez tout simplement rester en bonne santé, alors ne négligez pas vos heures de sommeil.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager en cliquant sur les liens des réseaux sociaux à gauche. Merci !!!