Et si l’exercice physique était le remède aux problèmes de sommeil ?

girl in sportLes troubles du sommeil ont des conséquences néfastes sur notre santé : diabète, hypertension artérielle, problèmes cardio-vasculaires, prise de poids, dépression etc… Il est important de se sensibiliser aux méthodes permettant d’améliorer la qualité de notre sommeil.

L’une de ces méthodes très efficace est la pratique régulière du sport.

L’exercice physique favorise le sommeil en régulant notre température

L’exercice physique influence nos rythmes de sommeil mais également notre rythme circadien. Il serait capable d’avancer ou de retarder notre horloge interne selon l’heure à laquelle il est réalisé dans la journée. J’avais déjà mentionné dans l’un de mes articles que notre rythme circadien était lié au changement de température de notre corps tout au long de la journée. En effet, elle atteint son maximum vers 17 h puis 
diminue progressivement jusqu’à un minimum entre 3 et 5 h du matin. Ces variations de température sont à la base des variations de vigilance tout au long de la journée. Nous sommes plus alertes lorsque notre température est au sommet de sa courbe de variation alors que nous sommes plus somnolents lorsqu’elle est au plus bas. Sur la base de ce concept, il est évident qu’une activité physique intense réalisée trop près du coucher risque de trop augmenter la température interne, ce qui peut retarder l’endormissement. C’est pourquoi il faut éviter le sport tard le soir.

La pratique d’un exercice physique favorise l’endormissement par son effet sur la régulation de la température. La diminution de la température corporelle pendant la nuit est favorable à la bonne qualité du sommeil. Il faut noter que les effets de l’exercice sur la température sont plus efficaces dans le cadre d’une pratique régulière avec un minimum de 3 séances d’activité par semaine, chaque séance durant au minimum une heure.

L’amplitude des rythmes biologiques tels que celui de la température est augmentée par l’activité physique. Plus précisément, il a été montré que 45 min de vélo d’appartement pratiqué dans l’obscurité permettait de s’affranchir des effets de la lumière et décalerait la sécrétion de mélatonine. L’exercice physique serait donc bénéfique dans les troubles de l’horloge biologique. Les syndromes d’avance de phase ou de retard de phase pourraient être traités en pratiquant de l’exercice physique le soir ou le matin respectivement.

Les effets antidépresseurs de l’exercice physique

Il est connu que les troubles du sommeil peuvent aboutir à des symptômes d’anxiété et de dépression. L’exercice physique est connu pour réduire très clairement ces troubles anxieux. Il a de plus des effets anti-dépresseurs, bien que les mécanismes biologiques mis en jeu ne soient pas encore clairement établis. De manière surprenante, les quantités de sommeil paradoxal diminuent très significativement que ce soit à la suite d’un traitement par des anti-dépresseurs ou par la pratique d’un exercice physique.

En conclusion, les relations entre le sommeil et l’exercice physique ouvrent des perspectives en termes de santé. La sédentarité diminue l’amplitude des rythmes circadiens et en conséquence va augmenter les risques de développer des troubles du sommeil. Un bon sommeil ne pourrait être obtenu que chez des sujets actifs qui pratiquent une activité physique régulière. L’instauration d’un cercle vertueux serait ainsi à promouvoir.

Dans ce contexte, je tenais à vous faire partager une méthode développée par Fabien que je suis depuis quelques semaines. Ses méthodes détaillées dans son livre permettent de s’endormir plus vite et d’avoir un sommeil plus profond. Il va permettre d’évacuer le stress, créer une fatigue saine et fabriquer des hormones favorisant le sommeil. J’ai eu l’opportunité de l’interviewer et de lui poser quelques questions pour essayer de comprendre pourquoi sa méthode était si efficace:

Thierry: Bonjour Fabien et merci d’avoir accepté de nous livrer quelques-uns de tes secrets.

Fabien : Bonjour Thierry et bonjour à vous chers lecteurs et lectrices

Comme Thierry vient de vous l’exposer, le sport permet de bien dormir. Et bien dormir permet également de perdre du poids, de se dessiner et de se tonifier.

Le sommeil déclenche la sécrétion d’hormones permettant de reconstruire les tissus musculaires. C’est un des secrets de mon livre ! Chaque fibre musculaire supplémentaire augmente le métabolisme de base. Plus un muscle est fort et tonique, plus on brûle des calories (même au repos !). La synthèse protéique du sommeil va permettre de perdre plus de graisses. Pendant le sommeil, les cellules musculaires se régénèrent ; les stocks d’énergie se reconstituent, la fatigue physique et nerveuse de la journée sont évacuées. Le réveil sera énergique et la journée d’autant plus dynamique ; plus de pêche dans nos entrainements et plus de vitalité au travail ! On brûlera encore plus de calories et on perdra encore plus de poids… on dormira également encore mieux le soir…

En conclusion, faites du sport, mangez équilibré et vous dormirez mieux.

Thierry : Peux-tu nous parler un peu de ce livre ?

Fabien : Le titre du livre « Entrainement pour perdre du poids, mes 3 secrets ». Je parle d’abord de mon expérience, puisque je me suis retrouvé dans une situation similaire où je devais perdre du poids. Perdre du poids n’est pas facile et on entend un peu de tout et n’importe quoi sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Ce livre est donc là pour donner de bons entrainements.

C’est un livre facile à lire car il contient beaucoup d’images et les méthodes sont simples à mettre en œuvre. Si vous n’avez jamais fait de sport, vous démarrerez en douceur. Je vous dis quoi faire et par où commencer. Si vous êtes un sportif confirmé, vous perfectionnerez vos entrainements, vous acquerrez une très bonne condition physique et améliorerez vos performances dans votre discipline (course à pied, vélo, sports de combat, randonnée…).

Des entraînements pour vous entrainer n’importe où et avec n’importe quel matériel ; dans une salle de sport ou chez vous, que vous n’ayez que des haltères, un élastique… ou rien du tout ! Les méthodes que je vous détaille, sont applicables aussi bien avec du gros matériel (appareil de musculation, vélo d’appartement…), du petit matériel (élastique, ballon, bouteille d’eau…) que même sans matériel, simplement avec le poids de votre corps.

Le point fort du livre, c’est que l’acquéreur peut me contacter sans problème sur le site pour me poser ses questions ou avoir de l’aide dans son entrainement.

Thierry : Merci Fabien, au plaisir de te revoir sur le site.

Fabien : merci à toi Thierry !

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager en cliquant sur les liens des réseaux sociaux à gauche. Merci !!!